Examen Bac LV2

APPRENDRE LE JAPONAIS

La deuxième langue vivante

A l’examen du bac, en ce qui concerne le chinois mandarin considéré comme la langue vivante 2, la durée sera  de deux heures pour les deux séries, littéraire et scientifique. Le programme suivra celui du ministère  de l’enseignement, où les caractères chinois doivent compléter un nombre exact pour le bachelier. Il en est de même pour les mots de vocabulaire que l’élève doit assimiler pour assurer un bon résultat au bac. La langue vivante 2 est une matière facultative au bac, et représentées comme la deuxième langue vivante après la langue de base. L’élève doit assurer le minimum de connaissances en langue chinoise, ca bien que facultative, elle apporte de grands avantages pour celui qui s’y met à fond. Le futur bachelier devra assurer également les exercices se référant aux règles de grammaire qui comptent beaucoup dans les exercices théoriques. Ceci étant, le sujet de la langue chinoise au bac LV 2 se concentrera en choix bien distincts. Le premier sujet se basera sur une étude de texte qui peut concerner n’importe quel thème et où l’élève devra maitriser les différentes écritures des caractères du niveau moyen, et comprendre la signification des mots représentant le texte donné. Les règles de grammaire doivent être assimilées, car elles notifient l’aspect d’une phrase, et comparent l’intérêt de la langue chinoise. Enfin, l’élève apportera un plus sur les mots d’orthographe, car en les assimilant, il défavorisera les fautes, et permettra d’augmenter ses mots au bac. Avant le véritable examen officiel, dans les années lycées, l’élève a l’avantage de passer à un examen type du bac, ce qui le permet de faciliter l’exécution de l’examen officiel. De ce fait, l’orientation de l’élève durant le bac s’affirmera grâce à ces examens dont le sujet fait type à celui du bac.  Généralement, la langue chinoise est limitée selon la place où elle figure, donc pour celle de la langue vivante  2, la langue chinoise équivaut au niveau moyen des cours particuliers, donc rapidement assimilable, selon la compétence personnelle de l’élève. Bref, les méthodes d’apprentissage doivent compléter les connaissances de l’élève, telles que la documentation personnelle, les documentations fournies par le professeur, dons le résultat de l’utilisation de ces méthodes se retrouve à l’examen  scolaire, et à l’examen du bac. Elles assurent la parfaite maitrise de l’étude de la langue chinoise, ici limitée en tant que LV 2. Quelle que soit les difficultés rencontrées dans l’étude de la langue chinoise, bien assimilée à sa juste valeur, le résultat au bac sera positif et facilement obtenu.

SOURCES

http://www.freejapaneselessons.com/my_name_in_Japanese.cfm

http://blog.japanalicious.com/learning-japanese.html

Japonais Bac LV3

APPRENDRE LE JAPONAIS

Le japonais en tant que troisième langue vivante, toujours aussi étudiée pour la préparation du bac

Comme nous le savons, la 3èmè langue vivante est placée logiquement en 3èmè lieu dans les études, par rapport aux examens finaux du cycle  secondaire, qui est le BAC, ou par rapport aux différents examens du cycle supérieur. Cela nesignifiepasquela3ème langue vivante n’est pas placée à un niveau moins important, mais cela dépens du choix  de l’étudiant.si l’on peut dire, le coté négatif provient de l’étudiant qui n’assimilera pas cette langue et qu’il lui est libre de placer cette matière en tant que 3ème langue vivante. D’autant plus que le japonais est une langue assez difficile et dans ce 3ème niveau de langue, le programme est assez restreint et constitue un avantage pour celui qui n’assimile pas le japonais.

Dans le programme du bac, la langue japonaise, le professeur est censé connaitre les étapes à suivre pour aboutir à une bonne mise en place et une bonne préparation à l’examen officiel. Le japonais sera une épreuve facultative, avec ses propres théories, exercices pratiques et ses possibilités d’exercices oraux. Le programme du bac a également un choix libre à l’étudiant et facultatif selon les préférences du lycéen. C’est une matière ayant la forme d’un moyen  de repêchage qui soumet le lycéen à opter pour une épreuve théorique ou une épreuve oral. Durant l’examen officiel, la matière durera 2heures de temps pour la théorie et 1heure de temps pur l’oral.

Les épreuves théoriques se baseront  sur la généralité de la langue japonaise, ses différentes façons de procédure grammaticale, les expressions courantes, les compréhensions de texte, les conjugaisons, les utilisations des mots, bref, l’utilisation courantes de la langue japonaise. La rédaction sera aussi au programme, et restera la plus notée dans les divers exercices à effectuer durant le bac.

Les épreuves orales se baseront sur la pratique orale du japonais, la pratique de la langue courante, des différentes formes de vie du Japon, ses habitudes et ses us et coutumes, bref, tout ce qui concerne le japon en général. Toutes ces épreuves seront uniquement dispensées en langue japonaise, avec peut être quelques traductions demandées par le jury. Durant ces épreuves, l’élève devra assimiler le nombre de caractères demandé selon le programme, et pout assurer la victoire dans le choix de la 3ème langue vivante, il aura plusieurs efforts à effectuer, ce qui l’amènera à une part de réussite par rapport aux autres matières.

La langue vivante 3est un intérêt pour l’élève durant le bac car il peut rattraper les points perdus en assurant la langue japonaise qui est un choix.son existence est donc intéressante, et permet au lycéen d’apporter des avantages à ses notations à l’examen officiel.

Sources

Cours de japonais

L’importance de savoir langue japonais

Apprendre les alphabets japonais

 

 

Cours de japonais LV2

APPRENDRE LE JAPONAIS

Prendre des cours pour sauver d’autres matières.

Si nous parlons d’études, cela démontre l’existence de plusieurs matières qui jouent chacun un rôle important dans les examens, qu’il s’agisse de matière linguistique ou scientifique. Dans l’exécution des examens, il existe des matières qui sont obligatoires pour la plupart, et facultatives selon la série et le choix de l’élève. Dans le cycle secondaire, nous pouvons retrouver cette catégorie de matières telle la langue vivante 2. Nous savons tous que la langue vivante 2 est une option dans le programme de l’enseignement et de l’éduction nationale, c’est un choix de par le programme mais c’est également un choix  accepté par l’élève. C’est une matière qui a un programme bien défini, donc l’enseignant ne devrait avoir aucune difficulté à transmettre ce programme. Comme la langue vivante 2 a sa particularité dans le domaine scolaire, chaque étudiant devrait assurer son niveau. Si la langue japonaise est considérée comme une deuxième langue vivante, l’enseignant aura également son programme destiné à ce niveau. Il existe le niveau de la 4ème et la 3ème, ainsi que le niveau de la seconde, première et terminale. A propos du niveau de la 4ème et la 3ème, les études au collège ont leurs programmes plus ou moins semblables, intégrant une bonne connaissance de la langue  japonaise, avec les règles de grammaire et de conjugaison encore plus simples. Dans le niveau lycée, le programme est plus complexe. La matière est plus approfondie et les expressions sont plus étalées. Dans le cas où l’élève ne reçoit aucune assimilation dans le domaine de la langue japonaise, il est invité à prendre des cours, pour renfoncer ses connaissances et mieux comprendre ce qu’il n’aura pas compris. La prise de cours reste la même à propos des niveaux, car les acquis sont semblables. L’élève, en prenant des cours, devra accepter des conditions telles ne rater aucune séance, ou multiplier les exercices demandés par le professeur ou l’enseignant. Que ce cours soit particulier ou considéré comme études surveillées au collège ou au lycée même, le programme de la langue vivante 2 reste le même. Puisque la langue vivante 2 est choisie comme épreuve facultative lors des examens officiels, le meilleur conseil de l’élève est de toujours l’appliquer sérieusement, pour permettre une réussite assurée à l’examen. Quoi qu’il en soit, le cours est également conseillé  pour ceux qui expriment une certaine négligence à la matière. Dans ce cas, c’est  le professeur sui devra inciter ‘élève à y prendre part, car il joue un rôle important dans l’accompagnement de l’élève durant ses études.

Sources

Formation japonais

Cours de japonais

Apprendre les caractères japonais